Main Menu

AFRICA: Tillerson announces USD $533M in humanitarian assistance for SHITHOLE countries

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La version française suit la version anglaise.

United States Announces Additional Humanitarian Assistance for African Countries Facing Severe Food Insecurity
Of the newly announced funds, nearly $184 million is for affected populations from South Sudan
WASHINGTON D.C., United States of America, March 8, 2018/ — Today (March 6, 2018), U.S. Secretary of State Rex Tillerson announced nearly $533 million in humanitarian assistance for the people of Ethiopia, Somalia, South Sudan, and Nigeria, as well as countries in the Lake Chad region, where millions are facing life-threatening food insecurity and malnutrition as a result of ongoing conflict or prolonged drought.  While humanitarian aid is truly life-saving, this assistance will not solve these crises, most of which are largely manmade.

With this new funding from the State Department and the U.S. Agency for International Development, the United States is providing emergency food and nutrition assistance to help vulnerable populations, including tens of thousands of tons of in-kind food aid.  Additionally, the funding supports safe drinking water programs, emergency health care and hygiene programs to treat and prevent the spread of disease, and reunification of families separated by conflict.  This assistance also includes life-saving medical supplies, improved sanitation, and emergency shelter, and prioritizes programs that protect vulnerable groups.

Of the newly announced funds, nearly $184 million is for affected populations from South Sudan, more than $110 million for affected populations from Ethiopia, more than $110 million for affected populations from Somalia, and more than $128 million for affected populations from Nigeria and countries in the Lake Chad region.

In the Lake Chad region and South Sudan, years of conflict have led to acute food insecurity.  In Somalia, ongoing violence has exacerbated the humanitarian impacts of severe and protracted drought.  In Ethiopia, continued drought has worsened an already dire food security situation.  A swift influx of U.S. assistance, along with that of other donors, is helping improve humanitarian conditions in all of these countries.  But ultimately it is up to the leaders in these countries, particularly in South Sudan, to stop the violence and put the welfare of their citizens at the forefront of their actions.  Millions will continue to be at risk as long as parties to these conflicts continue to engage in violence.  The United States calls on all parties to allow aid workers safe and unhindered access to help communities in need.

The United States is the largest donor of humanitarian assistance for these crises in Africa, providing nearly $3 billion since the beginning of Fiscal Year 2017.  We commend the humanitarian contributions made by all donors, and encourage additional contributions to meet growing needs.

Distributed by APO Group on behalf of U.S. Department of State.
Les États-Unis annoncent une aide humanitaire supplémentaire pour les pays africains confrontés à une insécurité alimentaire grave
Parmi les nouveaux fonds annoncés, près de 184 millions de dollars sont destinés aux populations affectées du Soudan du Sud
WASHINGTON D.C., États-Unis d’Amérique, 8 mars 2018/ — Aujourd’hui (7 mars 2018), le secrétaire d’État des Etats-Unis Rex Tillerson a annoncé une aide humanitaire de près de 533 millions de dollars pour les populations de l’Éthiopie, de la Somalie, du Soudan du Sud et du Nigeria, ainsi que des pays de la région du lac Tchad, où des millions de personnes sont en danger de mort, confrontées à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition des suites d’un conflit en cours ou d’une sécheresse prolongée. Bien que l’aide humanitaire soit assurément vitale, cette aide ne résoudra pas ces crises, dont la plupart sont en grande partie causées par l’homme.

Avec ce nouveau financement du département d’État et de l’Agence américaine pour le développement international, les États-Unis fournissent une aide alimentaire et nutritionnelle d’urgence, y compris des dizaines de milliers de tonnes de denrées alimentaires, pour venir en aide aux populations vulnérables. En outre, le financement soutient des programmes d’accès à l’eau potable, des soins de santé d’urgence et des programmes d’hygiène pour traiter et prévenir la propagation des maladies ; il œuvre aussi à la réunification des familles séparées par les conflits.  Cette assistance comprend également des fournitures médicales vitales, des installations sanitaires améliorées et des abris d’urgence, et accorde la priorité aux programmes qui visent à protéger les groupes les plus vulnérables.

Parmi les nouveaux fonds annoncés, près de 184 millions de dollars sont destinés aux populations affectées du Soudan du Sud, plus de 110 millions de dollars aux populations affectées d’Éthiopie, plus de 110 millions de dollars aux populations affectées de Somalie et plus de 128 millions de dollars aux populations affectées du Nigeria et des pays de la région du lac Tchad.

Dans la région du lac Tchad et au Soudan du Sud, des années de conflit ont conduit à une insécurité alimentaire aiguë. En Somalie, la violence en cours a exacerbé les conséquences humanitaires d’une sécheresse grave et prolongée. En Éthiopie, la persistance de la sécheresse a aggravé une situation déjà catastrophique en matière de sécurité alimentaire. Un afflux rapide d’aide de la part des États-Unis et d’autres donateurs contribue à améliorer les conditions humanitaires dans tous ces pays. Mais à termes, il appartient aux dirigeants de ces pays, en particulier au Soudan du Sud, de mettre fin aux violences et de placer le bien-être de leurs citoyens au premier plan de leurs actions. Des millions de personnes continueront d’être menacées aussi longtemps que les parties à ces conflits continueront de s’engager dans la violence. Les États-Unis appellent toutes les parties à permettre aux travailleurs humanitaires d’avoir un accès sûr et sans entraves qui leur permette de venir en aide aux communautés dans le besoin.

Les États-Unis sont le plus grand donateur d’aide humanitaire pour ces crises en Afrique, ayant alloué depuis le début de l’exercice fiscal 2017 près de 3 milliards de dollars. Nous saluons les contributions humanitaires de tous les donateurs et encourageons l’apport de contributions supplémentaires pour répondre à des besoins croissants.

Distribué par APO Group pour U.S. Department of State.
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Sharing is caring: